Salade de pois cassés aux crevettes marinées.

Voici ce que l’on peut lire dans un livre de « Leçons de choses au cours élémentaire » publié chez Fernand Nathan en 1954 :

« Le pois est un légume nourrissant ; il est souvent sucré, quelquefois farineux. On conserve les pois dans des boîtes de fer ou des bocaux. On peut aussi les faire sécher. »
 

Les pois appartiennent à la famille des légumineuses. Riche en amidon et en protéines, on les déguste frais (petits pois) ou secs (pois cassés). Cultivés depuis le Néolithique, ils font partis des aliments très utilisés au Moyen-Âge, notamment dans des soupes. Les recettes dans les vieux livres de cuisine (La cuisine de notre temps de Marinette, par exemple) ne sont pas très glamours : purée de pois cassés, pois sauce Poulette, bouillie de pois cassés, … Bref de quoi donner envie d’innover pour rendre ses lettres de noblesse à ce pois, certes cassés, mais terriblement délicieux !

Alors, voici ma recette de salade de pois cassés aux crevettes marinées.

Pour 4 personnes, il me faut : 

  • 200 grammes de pois cassés
  • 1 concombre
  • 200 grammes de petites crevettes
  • 2 tomates
  • 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuiller à café de curry

Mettre les pois cassés à tremper pendant environ 6 heures. Les rincer et les mettre à cuire pendant environ 30 minutes. Attention à ne pas trop les cuire pour ne pas qu’ils se réduisent en purée.

Pendant ce temps, mettre les crevettes à mariner dans une cuiller à soupe d’huile d’olive préalablement mélangée avec une cuiller à café de curry. Laisser reposer à couvert pendant une vingtaine de minutes.

Éplucher le concombre et à l’aide d’une cuiller parisienne, faire des petites billes. À défaut, découper le concombre en petits morceaux. Découper les tomates en morceaux.

Égoutter les pois cassés et les laisser refroidir. Dans une poêle, faire revenir brièvement les crevettes.

Dans un saladier, mettre les pois refroidis, les billes de concombre, les morceaux de tomates et les crevettes.

 

Vous pouvez accompagner cette salade d’une vinaigrette à l’huile d’olive et au citron.

Bon appétit !

 

Antipasti d’aubergines

Après de (trop) nombreuses semaines loin de la cuisine pour cause de préparation de concours, me voici enfin reprenant le chemin des casseroles, poêles et autres moules à tarte.

Avec l’été qui s’installe, rien de mieux que de prendre l’apéritif en terrasse, entouré d’amis. Avec tous les légumes présents sur les étals, c’est un véritable bonheur que de préparer des petits plats rapides et simples qui font le bonheur de tous.

Aujourd’hui, j’ai décidé de préparer des antipasti d’aubergines où se mêlent oignons, tomates et herbes de Provence. De quoi se sentir en vacances avant l’heure !

Pour réaliser 5 pots à confiture, il me faut :

  • 1 kg d’aubergines
  • 3 gros oignons
  • 4 tomates
  • 1 cuiller à soupe de concentré de tomates
  • 10 cl d’eau
  • 2 cuillers à soupe d’huile de tournesol
  • herbes de Provence
  • sel, poivre, piment d’Espelette (au goût)

Commencer par découper les aubergines avec la peau en tronçon de 6 cm environ. Les trancher ensuite en petits bâtonnets. Les faire revenir par portion dans l’huile de tournesol environ 8 à 10 minutes dans une sauteuse, jusqu’à obtenir des morceaux bien tendres. Les réserver dans un saladier.

Faire revenir les oignons émincés dans un peu d’huile pendant environ 6 à 8 minutes. Ajouter en fin de cuisson les tomates épépinées et coupées en petits cubes. Prolonger la cuisson de 5 minutes.

Ajouter ensuite le concentré de tomates, l’eau, le sel, le poivre, les herbes de Provence et enfin les aubergines réservées. Poursuivre la cuisson encore une petite dizaine de minutes.

Il suffit ensuite de mettre cette préparation dans des pots en verre, préalablement lavés. Stériliser ensuite les bocaux pendant 30 minutes.

Cette préparation est à déguster accompagnée de tranches de pain de campagne légèrement grillées.