Fête de la gastronomie


source de l’image : http://www.fete-gastronomie.fr/

Le 16 novembre 2010, « Le repas gastronomique français » a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. À peine un an plus tard, le 23 septembre, ce sera la première édition de la « Fête de la Gastronomie ». Ce rassemblement, lancé par le ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie en association avec les autres ministères, a pour but de fêter dignement la cuisine, les produits du terroir ainsi que les arts de la table.

Le but : initier et donner envie de faire la cuisine en mobilisant toute la population autour de la gastronomie. De multiples animations seront proposées : dégustations, chefs qui descendent dans la rue pour proposer leurs plats, opérations sur les marchés et dans les cantines scolaires, découvertes de produits… Chacun est appelé à participer et à proposer une animation, organisée ou spontanée (à l’égal de la Fête de la musique).

Le thème pour cette première fête : la Terre.

À la fin du mois de juillet, déjà plus de 120 évènements étaient recensés sur tout le territoire français. Aujourd’hui, ce sont 1813 manifestations qui sont prévues.

Pour plus d’informations, un site internet présente tous les évènements : http://www.fete-gastronomie.fr/. Un module de géolocalisation permet de repérer les évènements qui se déroulent près de chez vous.

Alors, à vos fourchettes, fourneaux, et autres casseroles pour cette jolie fête ! Allez-vous faire quelque chose à cette occasion ?

 

Wok tourangeau

Par un sombre midi tourangeau (et oui, l’été ne semble pas être arrivé jusqu’aux rives ligériennes), Comté et moi (accompagné d’un futur étudiant très spécial) avons décidé de tester un nouveau concept fraîchement débarqué dans le vieux quartier de la capitale des Turons.

Bienvenue au Wazawok ! Un nouveau « fast-food » de nouilles chinoises. Le concept est simple. À l’instar des chaînes telles que Mezzo Pasta et autres, Wazawok sert dans des petites boîtes des nouilles chinoises ou du riz sautés au wok que l’on peut accompagner d’une garniture (boeuf, crevette, légumes, porc, poulet ou canard) et d’une sauce au choix (aigre-douce, curry, …).

Les plats sont préparés devant nous, avec une cuisson minute. L’avantage : la rapidité. En une minute, mes nouilles étaient sur mon plateau.

L’ambiance est agréable et les prix tout à fait raisonnables. Pour 5 euros, mon plateau se composait d’une boîte de nouilles et d’une boisson. Les sauces, d’inspiration asiatique, relèvent le goût des nouilles. Les garnitures sont simples mais ont le mérite d’apporter de la consistance à l’ensemble. 

Dommage, cependant, que la salle intérieure ne puisse pas accueillir beaucoup de clients.

Un concept plutôt agréable qui permet de changer et de manger sur le pouce pour un prix assez raisonnable.

Et un blog sur la cuisine, un … !

 

Vous allez vous dire : encore un blog qui parle de cuisine ! Sur ce point, nous n’allons pas vous contredire ! La cuisine, la gastronomie, manger, déguster, savourer sont nos passe-temps favoris.

Nous sommes deux filles : Meringues et Comté (nous vous rassurons tout de suite, nos chers parents ne nous ont pas donné ces noms à la naissance). Nous nous sommes rencontrées sur les bancs de la fac, à Tours plus précisément, en master d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (tiens comme pas hasard !). Aujourd’hui, le master est terminé mais nous avons continué à évoluer dans cet univers.

Alors pourquoi ces pseudos ridicules (si, si !) me direz-vous ? Tout a une explication. Comté (alias Karen dans la vraie vie) continue ses études et réalise actuellement une formation sur les fromages (ce qui n’est pas pour déplaire à Meringues qui adore les fromages et qui est ravie de pouvoir en déguster !). Meringues (alias Marion de l’autre côté du clavier)  ne poursuit pas des études pour être pâtissière, (même s’il lui prend parfois l’envie de tout plaquer pour faire des gâteaux toute la journée !). Non, mais elle aime beaucoup faire de la pâtisserie (ce qui n’est pas pour déplaire à Comté qui adore goûter de nouvelles recettes et au frère de Meringues qui passe son temps à réclamer des meringues et autres macarons, malgré parfois quelques erreurs – bon d’accord, je me suis trompée de farine et alors ? Un gâteau au chocolat à la farine de sarrasin, c’est original aussi !-)

Le rêve de chacune de ces deux rêveuses en tablier : avoir une cuisine assez grande pour ranger tout leur matériel !

Ce blog est avant tout un carnet tenu par deux amies qui passent beaucoup de temps ensemble (et comme par hasard dans la cuisine !). Un blog à deux voix, quatre mains, deux fourchettes et deux couteaux.

Bonne lecture et bonne dégustation !